Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

l'émission de radio

18 Novembre 2008, 14:56pm

Les invités de l’onde poétique sur Radio Enghien 98 fm 

 Mardi 11 novembre 2008

 

Poète, peintre, Christine Roucaute est autodidacte. Elle est responsable de l’ouvre-boîte, elle en réalise la revue trimestrielle avec talent. Elle publie le recueil « Fruits doux à mer » aux éditions « la société des écrivains ». Il est conçu en quatre chapitres sur l’évolution de la vie. Pour ce recueil, la construction s’est faite a posteriori très naturellement. L’éclosion, la quête, l’arpège, l’écritoire ponctuent de manière structurée ce recueil de poèmes, fruits d’inspiration à divers moments.

Il s’est agi de libérer des tensions intérieures et de l’émotion. Un poème est un moment d’émotion, une étincelle posée sur le temps. Atteindre le nid pur de sa vérité. 
  Le symbole y est important, elle joue dessus ainsi que sur la sonorité des mots, le ciel notamment est un symbole récurrent, le bleu, l’espace, les oiseaux, les nuages, elle s’y sent bien mieux que sur la terre sans doute. Autre symbole, le fruit qui est l’aboutissement de la nature.

Le poème est un chant émotionnel. C’est une écriture épurée en vers libres qu’est la sienne et qui correspond à une plus grande liberté d’écriture pour elle.

Elle trouve d’abord une image, un jeu ou une musique de mots, une phrase qui tourne et ainsi commence le poème. La chute viendra surprendre le poète. La poésie est une aventure, une quête, une recherche d’amour, une demande d’échange émotionnel. « La plume est l’envol de l’oiseau et l’espoir du poète » dit-elle.

 A quel moment a-t-elle voulu partager avec les autres cette poésie, est-elle sortie de sa coquille ? Le lien associatif lui a permis de partager sa poésie.

 Les poèmes servent de supports à des chansons, notamment données à Gérard Lenorman cette année.

Elle prépare un livre de balades nature sur les étangs de Cergy. Elle prépare aussi un recueil de poèmes illustrés pour les enfants.

Elle est aussi peintre elle a appris simultanément la poésie et la peinture. Aujourd’hui elle réalise des peintures symbolistes qui collent à ses poèmes.  Les émotions passent par sa palette multiple de couleurs chaudes ou froides ou pastel. Elle laisse au spectateur l’interprétation qui lui est personnelle. Elle souhaite préparer une exposition individuelle dans le val d’Oise et dans une galerie parisienne.

 Ce qui l’inspire, les maîtres de la Renaissance italienne ; les poètes contemporains comme René Guy Cadou, Louis Aragon, Eloi de Grandmont, Anne Perrier, Andrée Chédid. Ses gouts lui donnent une émotion emplie d’une foi qu’elle recherche actuellement.   L’association est le relais entre son monde intérieur et le monde extérieur, elle l’a aidée à lire ses poèmes et à partager ses écrits et ceux des autres, à s’exprimer lors du coin des poètes et elle souligne le rôle fédérateur d’une association qu’elle aimerait développer.

Elle vient d’ouvrir son blog pour partager la poésie avec les autres. Voici son adresse : http://christine.roucaute.over-blog.com et s’intitule l’imaginaire de Christine Roucaute.

Son coup de gueule va en ce jour commémoratif à l’horreur de toutes les guerres dans leur totale absurdité. Son coup de cœur c’est la phrase du renard disant au petit prince : «  On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ».

Commenter cet article